CHRONIQUE D’UN EHS, LIEU DE VIE POUR UN EHS

lieu de vie

C’est quoi un lieu de vie pour un EHS ? C’est un endroit ou il peut se promener librement sans se couvrir dans des vêtements de protection onéreux et inesthétiques. C’est un endroit où il peut décider de rester dans une pièce et vaquer à ses occupations sans devoir se cacher derrière des tentures et des murs blindés. C’est une chambre où il peut passer une nuit paisible et récupérer pendant son sommeil. C’est un endroit où il y a encore de la vie en dehors, des insectes, des oiseaux et des arbres. Les poules courent librement dans la pelouse et le chat a un immense espace de chasse avec des arbres pour grimper. Je peux prendre mes appareils de mesure et il ne se passe rien, pas de chiffres sur le cadran, pas de bruit, aurais-je oublié de changer les piles ? Le seul bruit est le ruissellement d’un ruisseau au fond du jardin et le chant des oiseaux.

L’endroit est loin de tout et difficile à trouver. Il comporte aussi son lot d’inconvénients de par son éloignement. L’eau provient d’une source qui se tarit avec la sécheresse pendant l’été et il faut redécouvrir la frugalité dans sa consommation et se rappeler que c’est un bien précieux. L’entretien du site nécessite beaucoup de temps compte tenu de la croissance rapide de la végétation. Il faut se constituer des réserves de bois pour l’hiver et faire la chasse aux taupes qui prennent votre gazon comme terrain de golf en faisant une multitude de trous. Les coupures de courant sont fréquentes et notre seul contact avec le monde extérieur en journée se fait via internet et un réseau câblé. Ce matin, panne de courant, pas de lumière si ce n’est des bougies et pas d’eau pour se laver car on dépend d’une pompe électrique, pas de chauffage si ce n’est un feu de bois, pas de gsm pour prévenir la compagnie d’électricité et pas de ligne téléphonique car la box ne fonctionne pas. On se croirait revenu 50 ans en arrière mais on n’est pas malheureux.

Ce sera notre premier hiver dans cette maison et le climat est plutôt rude dans cette région. Nous avons déjà eu une bonne gelée début septembre qui a grillé nos plans de tomate. On calfeutre, on se protège du froid, on rajoute un pull. Ces difficultés là on peut les surmonter car l’humain les connait depuis son arrivée sur terre.

Mais les ondes, il n’y peut rien. C’est nouveau, ce n’est pas naturel.

 

Une bonne nouvelle

guy wespin

Je sors temporairement de ma réserve pour annoncer une bonne nouvelle qui vient de me parvenir. Il y a presque 1 an, je me lançais dans une aventure près de Dinant. Je participais à un comité citoyen dans le cadre du refus de l’implantation d’un pylône sur le terrain d’une école à Wespin. Après pétitions, conférence, interview et de nombreuses réunion, le projet avait été rejeté par la ville et la région wallonne. Hélas la société Telenet a exercé un droit de recours et le ministre devait trancher. J’ai reçu ce mail hier d’un des principaux animateurs de la résistance à ce projet :

« Amis Wespinois et dinantais, bonjour,il y a une année d’ici nous apprenions l’existence d’un projet d’une antenne de télécommunication au sein de notre environnement, suite a cela nous avons réagi et avons
constitués un comité pour s’opposer a ce projet. Réunion, pétitions, informations, nous avons tous fait pour le contrer, nous avons dans un premier temps obtenus un refus d’implantation du collège du bourgmestre,
qui en passant nous remercions pour nous avoir laisser l’opportunité de nous exprimer, suite a cela nous avons eus le refus également de la région Wallonne,.. mais étant tenace la société a fait appel.. et nous
venons d’apprendre la décision.. Le ministre Borsu a refusé également la concrétisation de ce projet donc aujourd’hui nous pouvons annoncer que nous avons Gagné, et cette victoire est grâce a vous tous qui par une
signature, une présence, ou par des informations avez contribué a mettre en place une opposition en béton pour contrer celui-ci. Oui nous pouvons dire aujourd’hui que c’est le pot de terre qui gagne contre le pot de
fer. Merci a tous, au membres du comités qui n’on pas comptés leurs heures pour monter ce dossier (je ne citerai pas leurs noms sans leur approbation), au voisin qui nous l’a signaler car sans lui nous
n’aurions pas pu réagir et a Laurent Brion, qui nous a soutenus activement durant tous le long de ce combat et sans oublier Monsieur Lerat qui par son expérience dans ce domaine a pu nous être d’une grande
utilité. Désolé si j’en ai oublié mais ceci à été un travail d’équipe et ce qui compte est le résultat. Désolé d’avoir été aussi long mais nous pensons que cela le méritais. Merci a tous. »

L’obstination, la solidarité et le travail d’équipe ont payé. Je retourne à ma vie contemplative.

Le grand nettoyage

grand nettoyage

J’ai entrepris depuis plusieurs semaines un régime pour éliminer un maximum de masse graisseuse et de toxines. Cela m’est venu spontanément et je commence à en percevoir les bénéfices. Nettoyer le corps amène à plus de lucidité et implique par conséquence un nettoyage de l’esprit. Las des publicités et des informations mensongères de la grande presse, j’ai donc décidé de résilier mon abonnement TV. Pour ne pas en rester là et prolonger mon raisonnement, j’ai également décidé de ne plus publier de chronique sur facebook pour montrer mon opposition à leur politique de censure. Ce texte sera donc ma dernière intervention sur ce média, vous pourrez toujours retrouver mes écrits sur mon site : « un lieu de vie pour EHS ». Je compte y reprendre les grandes phases de la construction du bâtiment consacré à l’accueil des EHS.

J’ai également fait don de la tente de protection à une association qui saura mieux que moi en gérer la gestion. Tout ce temps libéré de mon esprit, je vais pouvoir le consacrer totalement à mon projet de construction, à mes salades et à mes courgettes.

mes salades

Je reste disponible pour les conférences et les infos via mon adresse mail disponible sur mon site.

Réouverture des salons de coiffure

Rémy tondu

La sortie progressive du confinement ne réussit pas à tout le monde. Rémy a beaucoup de chose à dire sur le sujet. Derrière cette grosse touffe de poil se cachait un petit être solide mais un peu rachitique. Même Zorro, notre chat, ne reconnait plus son compagnon de jeu. Il était peut-être recouvert de poils anti-ondes, maintenant, il est tout nu et livré aux dérives humaines.

J’ai reçu des appels et des pistes intéressantes suite à mon appel à l’aide pour la construction, merci à tous pour votre participation.

Chateau en Espagne

chateau espagne

Il est bon que je reprécise mon projet. Actuellement, je vis à l’abri et j’ai donné l’opportunité à quelques EHS de venir partager mon lieu de vie en 2019. Ma maison est bien protégée mais n’est pas conçue pour un accueil permanent, on a déjà un problème avec l’approvisionnement en eau. Sur le plan familial, il est également difficile d’imposer des personnes inconnues qui viennent avec leur lot de pathologie. L’autre façon, pour moi, d’aider les EHS est également la tente de protection mais vu sa rotation, elle ne fournit qu’une solution très provisoire.

Mon but est donc de construire un lieu de vie permanent pour une famille EHS et un lieu de vie temporaire pour des personnes en souffrance qui recherchent une période de calme pour récupérer. Le terrain que j’ai trouvé est moins bien situé que ma maison, c’est pour cela que je tiens à protéger ce lieu de manière optimale. Je ne pouvais malheureusement pas agrandir mon lieu de vie actuel pour desraisons urbanistiques.

Voilà, toutes les idées sont les bienvenues.

Appel à l’équipe

bloc cellulaire

J’entreprends les démarches et les choix constructifs pour ériger un bâtiment à destination des EHS. J’aimerais ne pas faire un mauvais choix et rester dans un coût de réalisation raisonnable. Je cherche les matériaux de construction anti-ondes ou se rapprochant le plus par leurs caractéristiques d’une protection globale du bâtiment. Le bois est malheureusement à exclure. Pour ce qui est des blocs en béton ou les blocs cellulaires, je ne trouve pas de fiche technique concernant les propriétés électromagnétique de ces matériaux. Je pourrais aussi partir d’un bloc traditionnel et d’un isolant type PIR avec surfaces alu ou prévoir un grillage métallique. Il faut une solution simple et facile à la mise en oeuvre, car je ne vais pas passer les journées sur le chantier à vérifier la bonne pause des matériaux dans un domaine quasi-inconnu des entrepreneurs.

Les mêmes questions se poseront pour les vitrages et la toiture. Merci d’avance pour vos lumières.

Ne pas confondre

géobiologie

C’est la deuxième fois que dans mon village, les gens m’approchent pour me demander si je connais un bon sourcier. La plainte est toujours la même, les gens dorment mais ont une sensation de fatigue le matin. Cela m’inquiète et je demande toujours où ils habitent précisément par rapport au village. Ils me répondent qu’ils ont fait venir un radiesthésiste ou un géobiologue Ils ont placé des antennes ou des appareils très coûteux et pendant un certain temps ça allait mieux. Mais comme la terre bouge sur son axe magnétique, les réseaux changent et les appareils ne fonctionnent plus. Ils enchaînent généralement avec les ondes des antennes et autres pollutions.

Dans l’esprit des gens, les ondes, les réseaux, la mémoire des murs, les sources, les failles, … tout cela forme un tout qui perturbe leur vie et explique leurs problèmes. Ils ont peur de l’arrivée de la 5G et des satellites en orbite. Tout cela est bien angoissant pour cette population qui vit encore beaucoup en contact avec la nature. J’ai pratiqué longtemps la radiesthésie, l’antenne de leicher et les baguettes. Les problèmes détectés avec ces instruments sont sans commune mesure avec la pollution électromagnétique ambiante actuelle. Les moyens de mesure et de protection sont différents et il n’y pas de grigri magique qui solutionne tout. Il faut informer.

La mise à mort

Rémy

Rémy est une grosse boule de poiles noire, parsemée de puces et de tiques. Il sent mauvais. C’est le chien de la ferme de l’autre côté de la frontière. Il passe ses journées à venir glaner une pitance et de l’amitié chez nous. Plus moyen de se promener sans l’avoir collé à nos guêtres. C’est un véritable inutile et moi en tant qu’humain sensé et évolué, j’ai décidé de mettre fin à ses souffrances. J’y ai mis tout mon courage pour écourter le fil de sa vie.

Vous qui êtes dans le même cas, réfugiés à une frontière, prisonniers d’un hôme ou encore victimes de notre civilisation chimique et électromagnétique, ils mettent tout en oeuvre pour également écourter vos souffrances de façon digne et humaine. Que ce soit par la faim, un virus ou la 5G, votre sort est identique à celui de Rémy. Vous ne servez plus à rien, vous coûtez à la société et vous êtes trop nombreux.

Nos gouvernants font preuve d’humanité en réduisant votre séjour sur terre et grâce aux futurs vaccins permettent de préserver les plus résistants afin de perpétuer l’humanité. Trump passe bien de l’eau de Javel aux essais nucléaires. On dirait vraiment que tout se met en oeuvre pour rendre notre existence sur cette terre purement matérialiste. Où sont passés la générosité, la solidarité et l’âme humaine. Je vous rassure, Rémy va bien, il joue avec le chat.

Une belle journée

IMG_20200521_080703_1

Ce matin, très tôt, le soleil a glissé ses premiers rayons dans les interstices des tentures de la chambre (un peu comme les ondes à travers un voile de protection). Automatiquement, les oiseaux se sont mis à chanter dans une cacophonie digne d’un grand compositeur (un peu comme nos cellules et nos bactéries agitées par les champs électromagnétiques). Le soleil a continué son périple ascendant et est venu baigner de sa douce lueur matinale l’ensemble du paysage. C’est une belle journée qui s’annonce. Passage par le potager pour encourager les jeunes pousses et contempler les salades, croquettes au chat et me voilà prêt pour affronter une belle journée.

Un message de Thomas attire mon attention, il me demande des conseils pour mettre à disposition un lit baldaquin OPTIMA Swiss 1 personne – Voyage. Que voilà une heureuse initiative. La tente de protection est un peu comme un test coronavirus, elle permet de juger de l’utilité d’une grosse dépense dans son cadre personnel. Comme déjà mentionné, chacun réagit différemment, on a chacun sa cacophonie de chants d’oiseaux en fonction de notre histoire, de notre culture, de nos craintes et de notre environnement.

Le brouillard éléctromagnétique est comme un soleil qui rayonne 24 h sur 24 et qui fait s’emballer artificiellement notre organisme. Il faut fermer les tentures de façon hermétique pour faire taire cette cacophonie. Bonne journée.

Prise de tête

électrosensible

Durant ces 2 dernières années, j’ai rencontré de nombreux EHS avec des pathologies à chaque fois différentes. Tous cherchaient une explication rationnelle à leurs déboires. Métaux lourds, amalgames dentaires, vaccins, maladie de Lyme, … sont les arguments les plus utilisés pour justifier leur problème. La majorité de la population présente ces caractéristiques dans nos civilisations modernes et pourtant tous ne sont pas EHS.

En raison de ces problèmes de métaux, nombreux EHS se sont laissé tenter par des traitements lourds comme les chélations, l’enlèvement des amalgames et des régimes draconiens. Certains ont vu une amélioration de leur sensibilité et d’autres ont simplement dépensé des sommes astronomiques pour tenter de retrouver une vie normale sans résultat. On peut y ajouter les grigris et les appareils de modification des ondes.

Ma mise à l’écart du monde moderne est plus qu’une simple fuite pour échapper aux ondes, c’est également une profonde réflexion sur la vie moderne et les comportements de masse. Je ne suis ni écolo, ni végétarien, j’ai simplement appris à vivre différemment en restant un homme du xxième siècle. La raison de mon EHS n’est pas à trouver dans mon corps mais uniquement dans la pollution environnante (air, eau, ondes, et dans nos modes de vie modernes). Et pendant ce temps-là Huawei a déjà écoulé 15 millions de smartphones 5G. On n’arrête pas le progrès.

Le pont

le pont

Il faut y croire, sinon on ne tente rien. Plus d’un an maintenant que nous vivons à l’abri des ondes. Ces derniers jours, je suis ressorti faire quelques achats pour aménager le jardin. Je n’avais plus aucun symptôme EHS en faisant mes courses. Certes, il y a moins de monde et je ne reste pas longtemps mais j’ai l’impression de moins souffrir. Cette petite note d’optimisme contraste fortement avec les témoignages d’EHS au sud Luxembourg qui semblent ressentir des émissions plus fortes des antennes, et je les crois.

La 5G prend beaucoup de place dans nos témoignages et suscite une forte pression de la part des opérateurs. Pour eux, l’offre doit créer la demande, ce qui est contraire à la loi du marché que j’avais apprise durant mes études d’économiste. Il semblerait que cet épisode Covid a poussé à une surconsommation de produits numériques mais aussi par effet rebond à un plus grand besoin d’un retour à la nature et au contact humain. Espérons que cette tendance continuera à s’affirmer dans la population.

La tente de protection s’est remise à circuler, elle n’est plus revenue chez moi depuis octobre. N’hésitez pas à me contacter pour sa prochaine mise à disposition.