Recevoir un EHS

Recevoir chez soi une personne électrohypersensible n’est pas un fait anodin. Ce sont à priori des personnes que l’on ne connait pas avec des habitudes différentes des nôtres et avec des attentes par rapport à leur problématique. Un EHS va venir avec ses craintes, ses peurs que l’endroit ne correspond pas exactement à ses attentes chez des inconnus qui promettent monts et merveilles contre monnaie sonnante et trébuchante. L’EHS est souvent astreint à un régime alimentaire particulier avec des intolérances. Au début, nous avons commis des erreurs dans notre façon de recevoir en croyant innocemment sauver le monde. Nous avons vité déchanté avec des personnes qui avaient en réalité d’autres pathologies. Nous ne sommes pas des psy, nous proposons simplement un lieu ou la personne va pouvoir se poser et restructurer sa démarche face à ce handicap moderne. Nous avons tous besoin de récupérer dans un environnement protégé pour permettre au corps et à notre cerveau de se regénérer et organiser le futur pour le rendre vivable. Notre expérience de couple EHS en zone protégée des ondes, nous a permis sans traitement, sans grigris et sans croyances de recouvrer notre santé et d’envisager l’avenir de façon plus sereine. Nous vous souhaitons de trouver aussi vos solutions.

Trouver un endroit pour EHS

Trouver un lieu de vie pour EHS, a impliqué pour nous 1 an de recherche et plus de 10000 km parcourus. Notre recherche s’est limitée à la partie francophone du pays sans critère exclusif au départ. Nous parcourions chaque jour les offres sur internet et nous n’avions plus après quelques semaines qu’à vérifier les biens nouveaux proposés à la vente ou à la location en Wallonie. Le travail suivant consistait à appeler les agences pour obtenir les adresses précises des biens et les situer sur carte par rapport aux antennes et quand enfin, nous trouvions un bien susceptible de convenir, on se rendait sur place pour mesurer et vérifier. Ce travail de fourmi, nous avait permis de trouver 4 lieux susceptibles de convenir, s’ajoutaient alors d’autres critères comme le prix, l’état du bien et les facilités avoisinantes pour les courses et le travail. Le reste de la procédure relève de démarches habituelles auprès des banques, notaires et administrations. Le travail est selon notre expérience plus facile à réaliser en Belgique qu’en France car la législation sur les normes d’émission est plus favorable pour les EHS en Wallonie pour le moment. Voilà, le Lieu de Vie que nous proposons existe, ce n’est pas une utopie mais le résultat d’un travail. Il nous a permis de revivre et de recouvrer la santé sans prendre de traitements médicamenteux, sans chélation ou opération dentaire invasive. L’endroit n’a pas non plus nécessité de couteux travaux d’aménagement pour se protéger. Voilà notre démarche d’EHS et ce n’est que le début de nombreuses autres aventures.

Le bout du monde

Le bout du monde. Notre lieu de vie à l’abri des ondes est bien entendu situé au bout du monde dans un endroit inaccessible pour s’éloigner au maximum des sources émettrices. Cet endroit est cependant à moins de 3 h de Paris et à moins de 2h de Bruxelles. La petite carte avec les distances estimées en temps vous donnera un petit aperçu des distances pour rejoindre ce petit coin de paradis pour EHS.Concrètement et pour rappel, le site est situé à plus de 3,5KM des antennes et à 150 m des voisins. Il est également protégé par la topographie et par la végétation dense qui l’entoure. Le terrain est entouré de prairies avec des chevaux et quelque vaches, pas de cultures, pas de pulvérisation. Qu’on se le dise.

Sapin de Noël

Comme beaucoup, nous aurions pu choisir notre sapin chez un marchand et le décorer à l’intérieur de la maison. Nous préférons chaque année laisser cet arbre poussé dans son environnement naturel sans décorations. Les mésanges qui le visitent font des boules de Noël vivantes très agréables à observer. L’EHS n’est pas fait, lui non plus, pour vivre enfermer dans une cage surchauffée, avec le temps, il perd aussi ses épines et devient fou à tourner en rond dans sa prison. Un Lieu de Vie est un endroit préservé aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Il permet aux EHS de sortir et de respirer sans se couvrir le corps de vêtements de protection. Il peut marcher pieds nus dans l’herbe pour se décharger des tensions accumulées durant la journée et continuer à exister sans qu’on lui coupe systématiquement le tronc pour des inepties technologiques dont le sapin comme moi n’avons pas besoin pour vivre. Joyeux Noël à tous et au plaisir de vous recevoir dans notre havre de paix électromagnétique.