Projet LOON

projet loon

Pendant que Musk envoie ses milliers de satellites, Google développe un projet avec des ballons gonflés à l’hélium pour fournir Internet aux zones les plus reculées.

« Le projet Loon est un projet de la société X (anciennement Google X Lab ou Google X, devenue filiale d’Alphabet) visant à développer l’accès à l’Internet dans les zones les plus reculées de la planète1.

Posant le constat que deux tiers de la population mondiale n’ont toujours pas accès à une connexion rapide et bon marché, Google a lancé un projet utilisant des ballons stratosphériques gonflés à l’hélium1,2.

Le projet, issu du laboratoire de recherches dirigé par le cofondateur de Google Sergey Brin3, tire son nom du mot « Loon », diminutif de « balloon » (ballon en français) ou synonyme en anglais de « fou », « dingue »1,4.

Techniquement, Google est aidé par l’agence spatiale française, le CNES, depuis 2014 pour la réalisation et le vol des ballons stratosphériques permettant de suspendre des relais captant des signaux venant du sol et les renvoyant à d’autres centres de données au sol5. Le CNES est en effet un des spécialistes mondiaux de la conception, de la fabrication et des données scientifiques des ballons atmosphériques, depuis plus de 50 ans.

Chaque ballon, de quinze mètres de diamètre, flotte à une vingtaine de kilomètres d’altitude (soit deux fois plus haut que les avions de ligne4) et peut, grâce à ses panneaux solaires, voler 187 jours soit de quoi faire neuf fois le tour du monde2.

Initialement les ballons offraient une connexion sur 40 kilomètres autour d’eux, avec des débits équivalents à de la 3G3,4 et même à de la 4G2,6. Chaque ballon peut maintenant relayer la 4G sur un rayon de 80 kilomètres7.

Les trente premiers ballons ont été lancés le depuis la Nouvelle-Zélande. Après la Nouvelle-Zélande, Google souhaite étendre l’expérimentation dans des pays à la même latitude, comme l’Afrique du Sud, l’Uruguay, l’Australie ou encore le Chili3,1.

Google a déjà signé des accords avec les gouvernements sri-lankais et indonésien pour couvrir les territoires de ces deux pays d’un accès à Internet grâce à cette technologie6. Un des buts, à long terme, poursuivi par ce projet est de créer un anneau de connectivité continue autour du monde6. En , la société a annoncé avoir battu des records de distances de transmission sur son réseau de ballons8. » (WIKIPEDIA)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s