On continue à se documenter

CLT cloué

Mon projet d’acquisition d’un terrain pour y réaliser un pavillon d’accueil longue durée (plusieurs semaines) occupe toutes mes pensées pour le moment. Je réunis un maximum de documentation et d’avis avant de me lancer dans cette aventure. Au hasard de mes recherches, je suis tombé sur une méthode constructive que je ne connaissais pas et qui est décrite de la façon suivante : « Le CLT Cloué est aujourd’hui le système constructif le plus abouti. Très résistant et offrant une stabilité considérable, il est notamment utilisé dans la construction en bois de bâtiments de plusieurs étages. Les murs en CLT cloués affichent ainsi un niveau d’isolation phonique et thermique incomparable. Ils offrent également une bonne protection contre les ondes. Ce système laisse une grande liberté d’action sur le plan architectural et permet le pré-usinage de nombreux éléments. Dernier atout et non des moindres, le CLT Cloué est le système constructif le plus écologique du marché. » J’ai donc demandé la documentation technique de ce prodige avec du bois et je l’ai soumise à un expert pour avis.

Dans le même ordre d’idée, j’ai participé hier soir à une réunion des habitants de la commune organisée par le bourgmestre. Les questions d’approvisionnement en eau, de voirie et d’égouttages sont revenues sur le tapis. Au détour de la conversation j’ai abordé le problème des coupures électriques et un échevin a répondu qu’il fallait téléphoner à un numéro. Ce à quoi j’ai répondu que je ne savais pas téléphoner car il n’y avait pas d’électricité et que je dépendais de la box pour mon fixe. Il m’a suggéré d’appeler avec un GSM, ce à quoi j’ai répondu qu’on n’avait pas de réseau. La question des antennes a naturellement atterri sur le tapis et j’ai eu confirmation qu’il n’y avait pas de projet d’installation à l’ordre du jour. J’ai suggéré une zone blanche et un ancien échevin présent a ajouté que la population avait déjà refusé l’implantation d’une antenne dans le village. A la fin de la réunion un autre échevin est venu me trouver en disant qu’il appréciait tout particulièrement l’endroit sans cette pollution électromagnétique.  Je pense pouvoir pousser la réflexion plus loin au niveau communal. Une zone blanche ici ouvrirait des perspectives peu couteuses pour une commune pauvre en habitants et qui essaie de maintenir sa petite école communale. A réfléchir et à creuser.

Bonne journée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s