Traçage numérique

tracage numérique

Comme par hasard, une solution pour sortir du confinement en attendant un vaccin pour tous serait le traçage numérique. Cela nécessiterait le téléchargement volontaire d’une application et l’activation du mode bluetooth sur votre smartphone. Bien entendu, les droits à la vie privée seraient respectés et les données effacées après la disparition du virus.

En parallèle, l’employeur de mon épouse, infirmière à domicile a décidé d’activer les traceurs sur les voitures de service en cette période de confinement. Cela se fait via une connection bluetooth avec la tablette de service qui au départ servait à scanner les cartes d’identité des patients (procédure suspendue depuis la crise du coronavirus).

J’ai déjà écrit de nombreux articles sur la nocivité du bluetooth et sur ses effets directs sur la concentration et les maux de tête provoqués. Bien que non directement concerné par cette technologie, je n’ai pas de smartphone mais peut-être sera-t’il obligatoire, je m’inquiète énormément sur mes possibilités d’encore oser mettre un pied en dehors de chez moi.

On parle de la 5 G mais on oublie un peu trop souvent de parler des éclairages installés sur nos routes wallonnes et des WIFI 6 occupés à se déployer. Nous sommes cernés et maintenant censurés sur notre dernier moyen de communiquer via internet. Nos libertés individuelles sont bafouées pour la bonne cause et nos états sont endettés jusqu’au cou. Et tout ça parce qu’un pangolin a fricoté avec une chauve-souris. C’est pas sérieux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s