Un nouveau lieu de vie pour EHS

La problématique de la pollution électromagnétique est au coeur de nos préoccupations. Ce ne sont pas des idées en l’air d’un couple EHS complètement grillé du cerveau. Ce sont des démarches et des réalisations concrètes. La première maison est située en zone blanche et nous a permis de recevoir et de conseiller des EHS depuis 2019. La deusième maison plus moderne avait pour but de montrer comment, avec les moyens techniques à notre disposition, il était possible de se protéger. Tout cela fait partie d’une démarche de reconnaissance de l’hyperélectrosensibilité non fataliste. L’EHS, dans ses symptômes, a en plus des douleurs physiques, des grosses difficultés à prendre le temps de réfléchir calmement aux solutions possibles à mettre en place pour améliorer sa qualité de vie. Etudier les techniques, prendre des mesures avec des instruments précis restent pour nous des démarches théoriques généralement conseillées par des géobiologues ou des praticiens en soins divers. Ici, c’est du concret forgé sur des formations aux ondes électromagnétiques depuis 2013. Vous pouvez comparez vos ressentis et les réactions de votre corps à la fois dans une zone blanche et dans un bâtiment protégé. Cette expérience dans un même lieu géographique est unique. Nous avons du abandonner les possibilités de logement dans la première maison faute d’eau (nous dépendons d’une source) mais l’accès à l’endroit pour passer une après-midi dans le jardin en zone naturelle avec les moutons, les taupes et les grenouilles est toujours possible.
Ce lieu accueillera de nouveau en 2023 le prochain rassemblement international des EHS, on y travaille.

Certes, la nouvelle maison est moins romantique dans son style mais largement plus efficace en ce qui concerne la gestion de la problématique des basses fréquences et la gestion de l’énergie. Elle offre une possibilité de logement jusqu’à 6 personnes sur 90 m² ou pour un couple ou une petite famille sur 70 m².
Cette nouvelle maison est une véritable maison témoin de ce que l’on peut mettre en oeuvre actuellement pour se protéger au niveau de la pollution électromagnétique en haute et basse fréquences. Même la toiture a été protégée pour éviter que le ciel ou la 5G ne nous tombe sur la tête.