On avance, on avance c’est une évidence

C’est laborieux, c’est lent, il fait froid, il fait humide et je me suis blessé. J’avoue que ce dernier mois, ce fut très pénible au niveau de l’avancement des travaux. La belle énergie du début a laissé doucement place à une forme de lassitude et de découragement. Cette pluie, cette humidité extérieure, la difficulté de se procurer les matériaux et les augmentations de prix ont durement sapé mon moral. En plus, pour simplifier le tout, j’ai également réalisé des travaux d’aménagement dans notre maison d’habitation pour mieux recevoir les EHS. Ce fut également un gros travail en quelques jours.
Heureusement aussi que derrière tout petit homme se cache une grande femme. La mienne a du renoncer fin 2021 à son travail d’infirmière à domicile en raison d’une exposition trop importante aux ondes. Oui, elle est également EHS et cela devient compliqué de devoir travailler avec une tablette connectée en 4G, un GSM, le WIFI et le DECT des patients. Voyons le bon côté de la chose, elle m’aide pour le moment à porter les choses trop lourdes comme le plan de travail de la cuisine. Cette petite digression pour aborder une problématique essentielle ches les EHS : quel travail possible pour un EHS dans un monde hyperconnecté ?
Suite au prochain numéro.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s