Le maître d’orchestre

Réunir une centaine de personne au même endroit par 35 ° C et donner une conférence sur
la construction d’une maison anti-onde est un exercice de chef d’orchestre sans partition. Ce 1er rassemblement est un véritable succès et vient couronner un long travail de communication mis en place depuis 3 ans. Faute de pouvoir réunir des têtes d’affiche pour attirer le chaland EHS, je me suis mis dans l’affiche avec l’équipe de « ma vie en mode avion ». Cet évènement a maintenant des conséquences médiatiques qui nous permettrons de mieux faire connaître la problématique des EHS et de l’impact sur la population générale de la pollution électromagnétique. La vidéo complète de ma conférence est visible sur mon site : « un lieu de vie pour EHS » ou via ma page facebook. Un document reprenant les détails de la construction de la maison anti-onde sera également bientôt disponible.

Conférence du 18 juin

J’ai reçu la vidéo de la conférence que j’ai donné le 18 juin à l’occasion du 1er rassemblement international des EHS dans le cadre de la journée mondiale du 16 juin (si vous y comprené quelque chose, expliquez-moi). Bonne vision. La conférence porte sur la réalisation d’une maison protégée des ondes construite en 1 an avec les techniques de protection proposées sur le marché.

Je suis triste

Le calme après la tempête de samedi. Dans quelques heures, le châpiteau sera démonté et toute trace de votre présence durant cette chaude journée du 18 juin aura disparu. D’autres EHS, venus de Bruxelles et d’Alsace ont déjà pris votre place. Mais il me reste un sentiment de frustration suite à l’inexplicable émotion qui m’a envahi en vous voyant tous réunis et heureux d’être là. Les acyions vont continuer à se mettre en place sous d’autres formes et vous pouvez nous aider en organisant de votre côté des conférences, des réunions de qurtier et de la sensibilisation. Nous disposons des supports mis à disposition par Coeurs d’EHS et d’un immense réseau de contact. Alor, au trvail que cette magnifique hjournée ne reste pas qu’un souvenir rangé dans un tiroir..

La valise

Ce 18 juin a été l’occasion pour certains de déposer un moment leur valise et de décompresser. L’évènement a commencé pour nous jeudi dernier et ce mercredi, nous avons encore 2 EHS chez nous. Je crois, avec un peu de recul que cet évènement a été un grand succès sur de nombreux plans et qu’il a permit à bon nombre d’entre vous de trouver un moment de répit. Pour l’anecdote, nous avions 3 parisiennes venues en covoiturage dans une bagnole pourrie. Elles devaient repartir dimanche matin mais n’arrivait pas à fixer la voiture à la valise qui voulait rester chez nous. Cela a été l’occasion de rires interminables. On aurait dit une explosion, un relâchement des soupapes, etc …
Un des EHS qui vient de passer la nuit chez nous s’est plaint se matin qu’on lui avait volé ses rêves tellement il avait bien dormi.
Nos organismes ne sont pas conçus pour vivre en permanence dans cette surexposition aux ondes, nous avons un besoin vital de l’énergie naturelle de la terre pour vivre. Les zones blanches sont des ilots de santé et d’harmonie à conserver et à multiplier pour donner à l’humanité une chance de survivre.

Allumer les sourires

Le premier est arrivé le jeudi, un baroudeur habitué du camping et des conditions de vie proche de la nature. Le dernier est reparti le lundi matin, un plus jeune baroudeur habitué à dormir sous tente en contact avec la nature. Les autres, et ils étaient nombreux sont venus prendre possession de l’endroit en créant un petit village d’EHS dans une zone blanche. Vous êtes plus de 80 à être venu, souvent de très loin, mettre vos pieds nus dans l’herbe et vous regénérez dans un espace propice à la vie. Il a fait chaud samedi, on a tteint des records, il a fait chaud samedi, on a atteint des records de concentration d’EHS en un seul endroit. Je ne sais plus avec qui j’ai parlé, vous étiez trop nombreux. Vous avez surtout pu vous rencontrer, échanger et passer une journée à l’abri des ondes. Pour nous, cela était une première expérience et nous avons du déployer des trésors d’imagination pour assurer une logistique à la hauteur de vos attentes. Mission accomplie, vous êtes tous repartis avec de larges sourires en nous laissant beaucoup de « MERCI ».

A un moment, sans doute épuisé par la chaleur, j’ai un peu craqué émotionnellement. Vous voir tous réunis, avec toute cette énergie et tout ces sourires m’a complètement submergé de bonheur et j’ai laissé couler quelques larmes. Merci à vous tous pour ces moments uniques.

Un monde de « fous »

Voilà, c’est fait, le 1er rassemblement internationnal a eu lieu. Plus de 80 ehs fous réunis au même
endroit en zone blanche pour faire passer leur message. On est dimanche 13h, on est sur le pont depuis jeudi et les derniers viennent enfin de réussir à s’extraire de l’endroit. Ce fut un moment mémorable avec des gens venus de partout, ayant parfois roulé pendant des heures pour participer à cet évènement.
Merci à tous, On décrira l’évènement plus en détail une prochaine fois, mais là, je suis vidé et je vais me reposer.

Journée du 16 juin

Pour des impératifs de calendrier, nous n’avons pas pu placer le rassemblement du 18 le 16 juin. Nous participons donc avec toute notre énergie à cette journée du 16 avec un petit décalage temporel. Vous serez nombreux à nous rejoindre et nous vous en remercions d’avance. Toutes ces manifestations diverses sont le témoignage que l’EHS comme le fameux nuage de Tchernobyl est un phénomène qui passe les frontières et touche toutes les populations. Coeurs d’EHS a préparé des folders à destination de la population en général, ils sont bien faits, n’hésitez-pas à les demander et à les distribuer. Bonne journée à tous.

Evolution d’une larve

Notre petit étang dans notre lieu de vie pour EHS nous aura réservé bien des surprises ce printemps. Après l’éclosion de centaines de têtards et la présence de nombreuses grenouilles vertes, nous avons découvert un matin, sur une tige de roseau, une larve de libellule. Elle s’est développée tranquillement pendant des mois dans le petit étang, à l’abri des regards. On ignorait son existence. Un jour, quand elle fut prête, elle a commencé à grimper le long de la tige de roseau et elle s’est figée pour terminer sa croissance et se séparer de son enveloppe pour devenir une magnifique libellule bleue. Elles sont déjà nombreuses à veiller sur l’endroit. Nous les larves EHS méconnues et ignorées par la société, nous aurons l’opportunité en ce 16 mai et à l’occasion de divers évènements comme le 18 chez nous, de trouver notre roseau et de commencer à nous montrer de façon plus visible aux autres. Donnez-nous un espace (zone blanche) où nous pouvons terminer notre mutation et devenir de magnifiques libellules bleues qui apporteront de l’émerveillement dans votre vie numétrique.

folder coeurs d’ehs

Mon facteur me maudissait hier, heureusement qu’il peut descendre avec son véhicule devant ma porte. Il m’a apporté un colis de France contenant les derniers folders de Coeurs d’EHS. Un gros paquet effectivement.

Avec mon épouse, nous nous sommes empressés de déchiqueter l’emballage pour lire attentivement ce précieux document. C’est pas mon genre d’envoyer des fleurs mais il faut reconnaître que c’est très bien fait. Ce folder contient en résumé une vision et une présentation claire et réaliste de la problématique EHS et de la pollution numérique. Franchement, je tire mon chapeau.

Ils seront bien mis en évidence le 18 juin à notre rassemblement et vous pourrez en prendre pour en distribuer autour de vous.

Cette journée du 18 juin se veut à la fois informative et récréative car nous avons tous besoin de renouer des contacts sociaux avec des personnes qui connaissent et reconnaissent notre problématique. A bientôt.

Augmenter notre visibilité

Notre plus gros challenge dans ce premier rassemblent international n’est pas l’organisation en soi ou le fait de contacter les personnes directement concernées MAIS d’en faire écho auprès de la population en général. Nous n’intéressons pas les média car nous sommes une quantité négligeable de plaintifs dérangés du ciboulot. La journée mondiale imaginée par Magali Lesure, les nombreux sites qui émergent un peu partout, les manifestations et le grand rassemblement que nous organisons sont des moyens d’ouvrir le débat sur la problématique des ondes et ses dommages directs et collatéraux. C’est en collaboration avec les associations, les comités citoyens et les initiatives locales que nous réussirons à faire évoluer les choses. Etre EHS, ce n’est pas seulement être recroquevillé dans sa bulle de protection pour arrêter de souffrir, c’est à un moment pouvoir dire en unissant le reste de nos énergies que ces technologies sont nuisibles pour l’humain, la nature et la vie sur terre. Rapprochez-vous de vos associations locales, casser les oreilles de votre famille et de vos voisins avec cette problématique générale. Restez informé et partagez. Un grain de sable dans le désert est voué à l’oubli, une montagne de sable, cela fait une dune et il suffit alors d’un simoun pour que cette dune déferle sur l’ensemble du territoire. Un grain de sable dans un sablier voit le temps s’écoulé inutilement dans sa bulle de protection.
Les dernières tempêtes de sable au Sahara ont laissé des grains sur le capot de ma voiture en Belgique.