Une lame de fond

Je viens de recevoir les chiffres de votre participation arrêtés au 3 juin et je suis stupéfait par votre participation. De nombreuses initiatives naissent un peu partout pour faire entendre nos voix et notre désarroi face à la pollution électromagnétique. Nous n’avons pas la puissance financière des opérateurs et des lobbies mais avec quelques bouts de ficelle, un peu de bon sens et surtout une volonté de mettre en place un monde meilleur (sans pollution électromagnétique) pour nous et les générations futures.

Il y a l’initiative lancée à Erquy, Le collectif de soutien à Philippe Tribaudeau, la mise en place d’une association avec Belpomme, Arazi et Irigaray, et tous les autres qui se bougent en organisant des groupes de balade ou des commerces qui acceptent de couper leur WIFI, etc…

Cette lame de fond est tellement importante que même ma grenouille dans sa petite marre l’a sentie. Il faut dire qu’elle n’est plus seule et que des centaines de têtard sont en pleine mutation pour la rejoindre sur le bord de la marre. Vous pourrez sans aucun doute les observer si vous venez le 18 juin chez nous.

Pour terminer avec une bonne nouvelle, j’ai eu l’opportunité d’héberger une dame très impactée physiquement par les CEM, elle est arrivée racrapotée, le visage crispé. Elle est repartie après 2 jours, le visage ouvert et souriant, elle avait pu dormir et se promener dehors sans souffrir. Je pense qu’il est primordial de conserver des lieux de vie exempts de pollution électromagnétique et d’écouter attentivement les sentinelles par rapport à cette problématique qui touche aujourd’hui ou impactera demain tout un chacun.