Chronique d’un EHS, l’homme est la mesure de toute chose (Platon)

esi24

Les vendeurs de gadgets pour se protéger des ondes, commercialisent aussi des appareils aux prix abordables pour tout un chacun. Encore faut-il savoir s’en servir et interpréter correctement les résultats pour éviter des crises hystériques. Ces appareils sont très sensibles à l’environnement et nécessitent une manipulation précise pour offrir des résultats fiables. Ils donnent des renseignements non mesurés en terme de données chiffrées sur base de sons et de petites loupiottes qui s’allument à la moindre alerte.

Une basse fréquence ne se traitera pas de la même façon qu’une haute fréquence. Une onde a ses propres caractéristiques et c’est en fonction de ses caractéristiques qu’elle pourra être contrée de façon efficace. Certaines nécessitent une mise à la terre et d’autres des systèmes de réfraction.

Ces ustensiles très pratiques génèrent des craintes multiples et confondues. La loupiotte qui s’allume crée des psychoses qui relèvent plus du comportement de fuite que du raisonnement. Oui, un cable électrique dans un mur génère des basses fréquences, il suffit peut-être de s’éloigner suffisamment du mur ou de couper la source pour voir disparaitre la source de pollution et se préserver de ses effets néfastes pour l’organisme.

La mise à la terre est également en basse fréquence un moyen très recommandé mais encore faut-il que la terre de l’habitation soit bonne. Nos normes en Belgique et en France sont très éloignées des normes recommandées pour un habitat sain.  Il est si simple de porter des vêtements non-synthétiques et de prendre le temps d’un bon bain ou de marcher pieds nus dans l’herbe pour se décharger naturellement. Non, il nous faut de la technologie pour contrer la technologie et les marchands de bonheur anti-ondes s’en mettent plein les poches pour vous proposer le dernier cri en matière de santé électromagnétique. C’est également un marché naissant où la concurrence est faible et où tous les prix semblent alignés. Jadis, on appelait cela un cartel, j’appelle çà, profiter du désarroi d’une clientèle en souffrance. Je ne vous tire pas mon chapeau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s