Le contraire d’une maladie

Nous côtoyons depuis 4 ans, une multitude d’EHS de tous horizons. Les plaintes sont toujours les mêmes mais les degrés de sensibilité sont différents. Nous avons mis en place des moyens de protection, nous vivons dans une zone encore relativement blanche. Cela est bénéfique pour nous et pour ceux qui viennent nous rendre visite dans la nouvelle maison blindée. Une question qui revient souvent est : pourquoi ce choix de blindage plutôt que des traitements pour retrouver une vie normale ? La réponse est compliquée, mais pour nous le point de départ de notre réflexion est que l’EHS n’est pas une maladie mais une réaction normale de notre organisme ancestral face à une agression violente d’un environnement artificiel. On peut bien entendu prendre des compléments alimentaires ou des traitements pour diminuer les effets et renforcer son système alimentaire, on peut par de la méditation, de la relaxation ou autres techniques transformer la sensation et relativiser par rapport aux effets ressentis, on peut utiliser des grigris ou autres solutions miracles si cela a un effet sur votre portefeuille et indirectement sur votre bien-être. Il reste cependant que l’agression est toujours là et que le corps s’abîme. On nous tire dessus avec des arbalètes, des arcs, des grenades et des fusils d’assaut. Les vitamines et les compléments alimentaires vous aiderons peut-être à récupérer plus vite mais n’empêcherons pas les blessures corporelles. La méditation vous aidera à relativiser la gravité de la blessure et le grigri à vous faire croire que vous êtes invincible.
La réalité est bien différente et les protections efficaces sont actuellement les seuls moyens de protéger son intégrité physique à long terme. Cela nécessite de savoir ce qui nous tire dessus. La protection n’est pas la même pour une flèche ou un fusil d’assaut. Un simple bonnet vous aidera peut-être à traverser rapidement les lignes ennemies mais sera inefficace pour passer une nuit sous le feu d’une WIFI en 5.6 Ghz.
Il n’y a pas de solution miracle, il y a des solutions et des comportements adaptés au type d’arme utilisée par l’agresseur. La vie d’avant est terminée, l’EHS doit réapprendre une nouvelle vie pour lui et son entourage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s