Chonique d’un EHS, trouver un lieu de vie

tinu house

Je ne reviendrai pas sur l’émission de radio de Bel RTL hier après-midi sur les EHS. On nous prend vraiment pour des extraterrestres. Je préfère consacrer cetarticle à la recherche d’un lieu de vie pour les EHS et les écueils que cle comporte. Après avoir vendu notre maison à Namur, nous avons loué pendant 1 an une maison plus ou moins exposée dans laquelle nous avions aménagé une cage de faraday pour dormir. Cette solution temporaire et onéreuse, nous a donné le temps de trouver une solution plus définitive. Le temps est ce qui manque aux EHS comme les moyens financiers. Nombreux sont ceux qui m’ont parlé d’un habitat léger comme les tiny house et les yourtes. Cela implique de trouver un lieu ou placer ce logement en dehors des antennes et des voisins car ce type d’habitat ne permet pas d’arrêter les ondes.

Pour trouver un lieu en Wallonie et ne pas parcourir des kilomètres inutiles, nous nous sommes servis d’un logiciel Cigale que l’on retrouve sur le site de Wallonmap. Il nous permet de situer exactement les antennes en Wallonie et leurs caractéristiques. Nous avons complété par Cadgis, un logiciel qui reprend les parcelles cadastrales. Comme nous cherchions à la frontière française, nous avons également consulté le logiciel ARCEP parceque les ondes traversent aussi les frontières. C’est ainsi que nous avons pu déterminer des régions vierges de toute antenne dans un rayon de 2 km. Nous avons alors cherché des biens sur immoweb dans ces régions et nous nous sommes rendus sur place pour prendre des mesures et juger de l’état des biens proposés. Tout cela dans un budget déterminé soigneusement à l’avance.

Pour un habitat léger chez nous, les choses se compliquent à cause des intrants et des autorisations, c’est à dire évacuation des eaux usées, arrivée d’eau potable et électricité. Les terrains isolés ne sont pas souvent équipés et nécessitent des tonnes de tracasserie techniques et administratives. S’ils sont équipés, ce sont alors des lotissemnts et vous risquez la présence de voisins à moins de 150 m (portée moyenne d’un WIFI). Tout cela nécessite du temps et l’EHS n’a pas le temps. Il faut aussi prévoir du chauffage et donc une réserve pour le combustible (bois ou pellet). Nos civilisations urbaines, nous ont éloigné de nos conditions de vie rurales et des conditions météos variables. Ce qui peut sembler un rêve idéal peut très vite tourner au cauchemar avec le froid, l’humidité et l’isolement. Il faut prendre le temps de bien réfléchir et de mettre en place des solutions de vie supportables sur le long terme.

Certains optent pour des vans aménagés ou des motorhomes. Ils entreprennent souvent des vies de nomade ce qui pose aussi des problèmes au niveau administratif, logistique et professionnel. L’argent rest le nerf de la guerre et continuer à assurer un revnu décent dans ces conditions précaires est un véritable challenge. Bonne chance à vous qui tenter l’aventure pour vous sauvegarder.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s