Chronique d’un EHS, 6 mois

mongolie

6 mois, cela fera bientôt 6 mois que nous vivons dans une zone presque blanche. Notre corps nous dit merci. La fameuse coupe pleine qui débordait à la moindre trace d’une onde semble s’être en partie vidée. Fini les palpitations, les jambes lourdes et le sentiment de mal-être. On a fêté cela en allant au cinéma, au restaurant et dans un salon de thé toute la journée de lundi. Je ressentais encore un peu les palpitations mais rien d’handicapant. Hier, j’ai pu faire les courses sans problème. Je ne suis peut-être pas un vrai EHS, je suis peut-être seulement intolérant. Peu importe le mot que l’on met sur cette pathologie, je dis simplement ouf.

Ce témoignage est aussi un vent d’espoir pour bon nombre d’entre vous. On peut s’en sortir sans traitement lourd, sans régime et sans grigris. Il faut « simplement » offrir au corps l’opportunité de pouvoir vivre en dehors du stress des ondes pour lui laisser la capacité de récupérer, surtout la nuit. Le mot simplement est abusif pour la majorité. Se pose la question de pouvoir encore trouver un lieu où vider la coupe et se reconstituer. C’est vrai qu’en dehors des plaines de Mongolie, je ne vois plus beaucoup d’endroits.

Tout le monde est focalisé sur la 5G, on en oublierait presque que notre EHS est antérieure à l’arrivée de cette technologie qui n’en doutons pas sera dévastatrice et peut-être le déclencheur d’une prise de conscience plus globale car touchant plus de monde. J’ai très peur pour nos enfants avec le WIFI et le beamforming, j’ai déjà rédigé un article à ce sujet, car c’est le précurseur de la 5G sur le principe de la diffusion à petite échelle.

La Belgique, en l’absence de gouvernement fédéral est pour le moment à l’abri du développement de la 5G mais cela risque de se précipiter dès la formation de ce dernier. Je tiens à souligner le travail de ondes.brussels mené entre autre par Wendy de Hemptinne en Belgique et de rappeler également ces mots qui me touchent beaucoup de Claire Edwards : “On a généralement tendance à se focaliser sur l’objectif qu’on essaye d’atteindre, en omettant de regarder le processus. En l’occurrence, l’objectif de donner un coup d’arrêt au déploiement de la 5G paraît absolument écrasant. Mais, en réalité, le combat contre la 5G est avant tout un rassemblement, il génère un sentiment de communauté, un sentiment d’amour. En combattant la 5G, nous sommes déjà en train de construire le nouveau paradigme, ce qui est fascinant. Il s’agit ici pour chaque individu d’être confronté à cette possible annihilation, de pouvoir revenir ensuite à lui-même et devenir pleinement ce qu’il est appelé à être. Trouver son authenticité et sa pleine puissance. Quand cela arrive, nous sommes en train de changer le monde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s